La Guetna

La période de récolte des dattes s'étale de la deuxième quinzaine de juin à la fin du mois d'août, pendant les fortes chaleurs. On l'appelle la saison de la Guetna. La population déserte alors les villes pour se rendre dans les oasis. Là bas, les propriétaires de palmiers dattiers vendent des branches croulant sous le poids des dattes. Les acheteurs en disposent jusqu'à la fin de la saison. Pendant

la Guetna, une ambiance de vacances règne dans les palmeraies. Des méchouis sont organisés, le thé coule à flot, les dattes se mangent et se ramassent par milliers. Pour être conservées, les fruits sont mis à sécher dans des tikits, huttes locales fabriquées avec des branches de palmiers ou de l'herbe à chameaux. Les mauritaniens en dégustent ensuite toute l'année, en particulier à l'heure de l'apéritif.

Le thé

En Mauritanie, le thé, importé de Chine, est la boisson nationale. Il se déguste avec de la mousse et en trois fois, comme le veut la tradition. Chaque verre est rempli à un tiers de sa capacité. Au départ, le thé était bu essentiellement dans le désert, par les nomades. Ces derniers possédaient toujours sur eux un sac de thé et un de sucre. Lorsqu'ils se rencontraient ils en buvaient ensemble. Et comme ils avaient le temps, ils en prenaient trois verres. Depuis, la menthe a été ajoutée afin d'atténuer le goût. Les mauritaniens en boivent tous les jours et en toute occasion.

Le henné

Comme dans la plupart des pays musulmans, la Mauritanie n'échappe pas à la pratique du henné. Il est utilisé lors de nombreuses cérémonies car il possède beaucoup de vertus. Il a même plusieurs significations. Symbole de l'amour mais aussi signe de beauté, il protège contre les maladies. Sachez que ces cérémonies peuvent durer plusieurs heures. Néanmoins, il est très enrichissant d'y participer si on y est invité bien entendu!

Les tenues traditionnelles

Les tenues traditionnelles mauritaniennes sont composées de vêtements légers permettant de se protéger contre le soleil, la chaleur et les vents de sable. On peut donc trouver la daraâ, le melahfa, le pagne ou encore les naîls, sandales en peau de gazelle. Les Mauritaniens portent également le seroual. Il s'agit d'un pantalon bouffant, porté avec un boubou. Tenu à la taille par une ceinture en cuire, il est adéquate lors des grosses chaleurs étant donné que ses larges pans permettent à l'air de circuler. Ils sont en général bleu, noir ou blanc.